1917 – 2017 : Le capitalisme a fait son temps – les enseignements de la révolution d’Octobre 1917

1917 – 2017 : Le capitalisme a fait son temps – les enseignements de la révolution d’Octobre 1917

 

 

 

Le capitalisme avec ses destructions, ses guerres et sa misère ne peut pas être la fin de l’histoire! On entend de plus en plus : « Il faut une révolution ». C’est vrai ! La société avec toutes ses richesses et progrès scientifiques et techniques serait capable de garantir une vie saine, digne d’être vécue par tous – dans le monde entier! Le système capitaliste s’y oppose, il est un obstacle !

C’est pourquoi il faut renverser le système actuel, exproprier les capitalistes, construire une économie collective et une société solidaire selon nos besoins, respectueuse de l’environnement – une société véritablement socialiste.

La révolution d’Octobre de 1917 en Russie a été un événement d’importance mondiale. Les ouvriers révolutionnaires, dirigés par le Parti communiste bolchevik avec à sa tête Lénine, ont pris le pouvoir. Cette première révolution prolétarienne couronnée de succès a mis fin à la Première Guerre mondiale et a libéré des dizaines de millions d’individus de la servitude et de l’oppression. Les succès dans la construction du premier pays socialiste dans l’Histoire donnent toujours de l’espoir aux prolétaires d’aujourd’hui !

La Coordination Internationale des Organisations Révolutionnaires (ICOR en anglais) organise une campagne pour le Centenaire de la révolution d’Octobre sur ce qu’elle nous apprend pour l’avenir.


 Qu’est-ce que l’ICOR?

 « Le capital est une force internationale. Il faut, pour la vaincre, l’union internationale, la fraternité internationale des ouvriers. » (Lénine)

L’ICOR fait sienne cette conclusion de Lénine, le dirigeant du premier État socialiste du monde : l’internationalisme prolétarien a besoin d’organisation — l’ICOR le construit.

En octobre 2010, l’ICOR a été fondée après un processus de préparation de plusieurs années. La coordination regroupe aujourd’hui au niveau mondial environ 50 partis et organisations de 41 pays des 4 continents, dont 20 organisations en Europe qui coopèrent sur un pied d’égalité (voir la liste des organisations membres sur le site).


Les activités de l’ICOR – importantes et reconnues

Dès sa fondation en 2010, l’ICOR a décidé de participer et de renforcer l’organisation des  4 journées internationales de lutte : la journée de lutte de la classe ouvrière le 1er mai, la journée internationale de lutte pour la libération des femmes le 8 mars, la journée de lutte contre fascisme et guerre, dans chaque pays selon sa tradition le 8 mai, le 6 août ou le 1er septembre et la journée internationale de lutte pour sauvegarder l’environnement naturel fin novembre/ début décembre. L’ICOR développe la coopération et la coordination des luttes des ouvriers dans l’automobile, celles des mineurs, celles des femmes dans le monde. Elle s’active en faveur des réfugiés : « Pour le droit de se réfugier! », contre la politique impérialiste et inhumaine de la ‘forteresse Europe’.

Le « Pacte de solidarité avec la lutte de libération du peuple kurde » (2014) a apporté de la reconnaissance à l’ICOR dans le monde entier. Les organisations membres de l’ICOR ont envoyé 77 « brigadistes internationaux humanitaires» de 10 pays pour la reconstruction d’un centre de santé à Kobanê, ville qui s’est libérée de l’organisation terroriste Daësh. (Voir le film « Assurer la victoire ! » sur YouTube).


Solidarité internationale contre la casse de nos acquis sociaux !
Déjà en 2016, dans les luttes contre la loi El Khomri en France, l’ICOR a appelé ses organisations membres en Europe à organiser des actions et grèves. Et elle a envoyé en juin 2016 une délégation de solidarité d’Allemagne qui a été présente à la manifestation de juin à Paris : « … pour une grève générale, pour des luttes élargies ! Il est nécessaire, pour le succès de cette lutte, que se coordonne la solidarité pratique et la coopération avec le mouvement révolutionnaire et ouvrier en Europe. » Les attaques actuelles sur nos acquis sociaux ne sont pas une ‘spécialité’ du gouvernement Philippe-Macron – ils se font dans tous les pays d’Europe et au-delà : qu’elles s’appellent ‘Angeda 2010’ en Allemagne, ‘loi Peeters’ en Belgique, ‘Job act’ en Italie, etc. Les grands groupes capitalistes se livrent une bataille féroce sur les marchés internationaux. Unité de classe internationale contre ces attaques ! Construisons des perspectives révolutionnaires pour en finir avec ce système de requins capitalistes !

Paris 2016, les dockers saluent la délégation de l’ICOR


Deviens « Ami de l’ICOR » !

La coordination et la coopération dans la lutte de classes internationales sont nécessaires – l’ICOR ouvre la possibilité d’y prendre part ! Dans différents pays, où il n’y pas encore d’organisation membre de l’ICOR, mais là où il y a des révolutionnaires isolés ou de petits groupes marxistes-léninistes en construction, il est possible de devenir « Ami de l’ICOR ».

Les « Amis de l’ICOR » sont une forme d’organisation extérieure à l’ICOR. Elle permet de donner une aide aux révolutionnaires, faire connaître l’ICOR dans leurs pays, informer et soutenir les projets et activités de l’ICOR.


Campagne mondiale de l’ICOR pour le Centenaire de la révolution d’Octobre en 1917

En cette année 2017, l’ICOR rend hommage à la révolution socialiste d’Octobre conformément à son universalité et son actualité. Il organise une campagne mondiale qui s’adresse à la classe ouvrière internationale et aux peuples du monde en lutte contre la barbarie impérialiste et pour un avenir enthousiasmant de l’humanité. Les organisations de l’ICOR participent à cette campagne, sur les 4 continents, et organisent des débats sur l’alternative communiste à ce système capitaliste mondial. Un point culminant de la campagne sera le

Séminaire international en Allemagne

« Les enseignements théoriques et pratiques de la révolution d’Octobre »

27 – 29 octobre 2017

Eventcenter, Ruhrölstrasse 3, Bottrop

Ce séminaire s’adresse à un large public, en premier lieu aux ouvriers et employés, aux militants. Ils vont y apporter et échanger leurs réflexions, questions et expériences. Des participants de plus de 30 pays sont attendus, des révolutionnaires connus au niveau international et représentants du Parti Communiste des Philippines, du PC Argentin, du PC ML d’Inde… L’ICOR (la Coordination internationale des Partis et organisations révolutionnaires) a chargé Stefan Engel, de la direction du séminaire. Stefan Engel a été Coordinateur principal de l’ICOR jusqu’en 2016 et est aujourd’hui le dirigeant de la revue théorique du MLPD « Revolutionärer Weg » (« Voie révolutionnaire »). Le séminaire se déroule en 6 parties thématiques :

1. L’analyse de Lénine sur la formation du système impérialiste mondial; le caractère de la 1ère Guerre mondiale, le développement d’une crise révolutionnaire mondiale à la fin de la 1ère Guerre mondiale, l’analyse du développement inégal des pays impérialistes et la conclusion géniale de Lénine par rapport à la Russie comme un des maillons les plus faibles de la chaîne des pays impérialistes.

2. La stratégie de Lénine sur la révolution internationale. La contre-révolution internationale freine la révolution internationale commencée par la révolution d’Octobre, parce que les conditions préalables objectives et subjectives pour une révolution prolétarienne couronnée de succès n’étaient pas réunies dans la majorité des pays impérialistes.

3. La stratégie et la tactique de la révolution; le rapport entre la révolution démocratique et la révolution socialiste ; la flexibilité dans la tactique de combat, les formes d’organisation et les mots d’ordre.

4. La nécessité de la construction socialiste dans un seul pays en liaison avec la construction d’un mouvement communiste mondial, dont le bastion international était l’Union soviétique ; l’importance du Komintern.

5. La révolution d’Octobre et la lutte contre l’opportunisme et le sectarisme.

6. La révolution d’Octobre est vivante. Conclusions pour la lutte de classe révolutionnaire de nos jours.

Déroulement (avec pauses):

Inscription: vendredi 27 octobre à partir de 10 h

Débats :

  • vendredi 27/10 : 13h à 19 h parties 1 et 2
  • samedi 28/10 : 9h à 17 h parties 3, 4 et 5
  • dimanche 29/10 : 9h à 14 h partie 6

Chaque partie sera introduite par une intervention orale de 15 minutes. Ensuite, le débat est ouvert par des interventions de 5 minutes maximum. Une traduction simultanée en plusieurs langues sera organisée.

Le séminaire en Allemagne sera complétée par une

Soirée culturelle internationale :

« 100 ans de révolution d’Octobre »

Samedi, 28 octobre 18 h

Emscher-Lippe-Halle Adenauerallee 118, Gelsenkirchen/Allemagne

Entrée séminaire et soirée culturelle : 49/41 euros ; séminaire seul : 42/36 euros

L’ICOR organise sur son site internet un débat sur l’importance de la révolution d’Octobre.

Suivez les informations sur le site de l’ICOR : www.icor.info

Mail : coordinationint@yahoo.co.uk

Adresse postale :  ICOR-Office, Buerer Strasse 39, D-45899  Gelsenkirchen, Allemagne

Les commentaires sont fermés.