Réfugiés et crise sanitaire

Réfugiés et crise sanitaire

L’association « Alassa et ses ami.e.s » en Allemagne pour les réfugiés appelle à :

Sauver les réfugiés des camps – stoppons l’expulsion – IMMEDIATEMENT !
(
Flüchtlinge aus Hotspots retten – Abschiebung stoppen – SOFORT!)

Migrants qui attendent un ferry qui les transfert sur le port de Mytilene sur l’île de Lesbos en Grèce 20 Mars 2020. REUTERS/Elias Marcou

Texte de la pétition et appel vidéo en langue anglaise d’un réfugié camerounais en bas de la page.

Texte de la pétition : Dissolution immédiate et évacuation complète de tous les camps de l’UE aux frontières extérieures de l’Europe ! L’UE doit payer – L’Europe est assez riche !
Admission de TOUS les réfugiés et soins de santé – il y a assez de volonté et de solidarité !
Arrêt immédiat de toutes les déportations pendant la durée de la pandémie de Corona ! Libération de tous les détenus des prisons d’expulsion !
Tolérance zéro pour la répression de l’État grec et des voyous fascistes !
Nous soutenons l’auto-organisation des réfugiés !
La solidarité et la cohésion ne doivent pas connaître de frontières !

Dans les camps de réfugiés des îles grecques situées aux confins de l’Europe, 42 000 personnes vivent dans les conditions les plus misérables dans des camps créés pour 8 000 personnes – et sont maintenant également aux prises avec la vague naissante d’infection par COVID-19. En Moria, sur l’île de Lesbos, il y a une seule toilette par 167 personnes, une douche pour plus de 240, et parfois un seul robinet d’eau pour 1 300 habitants – sans savon et sans possibilité de se laver les mains même à distance par précaution. « Médecins sans frontières » met en garde contre les conditions de vie dans les zones sensibles, qui constituent un terrain idéal pour le virus COVID-19.
Une épidémie de la pandémie de Corona serait une catastrophe mortelle !
Des dizaines de milliers de personnes sont encore pulvérisées à la frontière gréco-turque entre les forces de police et les forces militaires turques et grecques, en coopération avec les unités de Frontex et avec le soutien des « gardes citoyens » fascistes – parfois embarqués ensemble depuis toute l’Europe. Le droit d’asile a été suspendu par l’État grec pour les réfugiés nouvellement arrivés – l’UE exprime sa compréhension !
Alors que les frontières sont fermées dans toute l’Europe et que toutes les voies d’infection sont bloquées, les expulsions sont effectuées de sang froid et avec une négligence flagrante – vers l’Iran, l’Afghanistan, vers des pays dont les systèmes de santé s’effondrent complètement en cas de pandémie importée.
Depuis des années, les habitants des îles grecques font preuve d’une solidarité exemplaire avec les réfugiés. Mais leur protestation contre cette situation intolérable est étouffée et ils ont été abandonnés par l’UE pendant des années. De plus en plus, les escouades fascistes chauffent la situation – les bateaux de réfugiés sont repoussés dans la mer avec des perches, et des actions sont menées contre les réfugiés et les organisations humanitaires avec des armes et des engins incendiaires. « Les gens de Lesbos, nous sommes désolés » – « Citoyens de Lesbos, nous sommes désolés », crient les réfugiés, car ils connaissent les inquiétudes des habitants et ils s’organisent contre les attaques fascistes sur les campSignez la pétition  sur www.change.org: https://www.change.org/p/corona-fl%C3%BCchtlinge-retten-abschiebung-stoppen-soforts. Cette auto-organisation des réfugiés est plus nécessaire aujourd’hui que jamais ! Les réfugiés doivent s’organiser pour leur évacuation, pour les soins de santé et contre la répression politique. « Tout le monde parle de nous – maintenant nous parlons ! »
Cette devise, née il y a presque deux ans à Ellwangen, doit faire le tour du monde et être entendue.

Le président fédéral Steinmeier a déclaré le 16/3/2020 : La situation dans les camps de réfugiés est « dramatique ». Il a rejeté les accusations selon lesquelles « l’Allemagne n’aurait pas de cœur envers les réfugiés ». Vraiment ? Les paroles onctueuses et l’accueil honteusement minimaliste (!) prévu de 1600 enfants réfugiés doivent enfin et immédiatement être suivis d’actes. De nombreuses municipalités ont signalé leur volonté d’accueillir des réfugiés depuis des semaines, les structures créées en 2015 sont toujours en place – seul le gouvernement allemand fait obstinément de l’obstruction.

Signez la pétition  sur www.change.org: https://www.change.org/p/corona-fl%C3%BCchtlinge-retten-abschiebung-stoppen-sofort

Signez pour :
Dissolution immédiate et évacuation complète de tous les camps de l’UE aux frontières extérieures de l’Europe ! L’UE doit payer – L’Europe est assez riche ! Admission de TOUS les réfugiés, pas seulement d’un nombre honteusement réduit – il y a assez de volonté et de solidarité ! Tolérance zéro pour la répression de l’État grec et des voyous fascistes ! Soins de santé pour les réfugiés !
Suspension de toutes les déportations et libération de tous les prisonniers dans les prisons de déportation !

Le Cercle Alassa et Friends (affilié à l’association ‘Solidarité Internationale’)

Les commentaires sont fermés.