<strong><em>Vivent les 150 ans de la Commune (1871 – 2021) :</em></strong><strong><em>Continuons le combat – pour une société socialiste !</em></strong>

Vivent les 150 ans de la Commune (1871 – 2021) :Continuons le combat – pour une société socialiste !

Les Communards, peinture de Diego Rivera
Les Communards de Diego Rivera

Collectif « Vive la Commune de 1871» 

Vivent les 150 ans de la Commune (1871 – 2021) :

Continuons le combat – pour une société socialiste !

L’actualité ne cesse de nous convaincre que nous sommes entrés dans une période de fascisation de l’appareil d’État : État d’urgence, démantèlement des conquêtes sociales et économiques, répression des oppositions légitimes, déploiement policier, … Mais nous n’ignorons pas que les « Forces de cet Ordre » sont au service d’un gouvernement gérant une société capitaliste en déclin qui multiplie les crises.

Malgré les contraintes et la situation lourde de la pandémie, malgré le climat de peur créé après des attentats fascistes, etc., de larges couches populaires se battent, s’opposent, s’insurgent, mais bien souvent sans perspective de rupture avec l’ordre capitaliste. Nous savons qu’une réelle rupture ne peut être portée que par un mouvement communiste.

Lors du 150ème anniversaire de la « Commune de Paris » et des Communes révolutionnaires dans d’autres villes nous aurons l’occasion de relever le drapeau du communisme. La Commune c’est l’exemple vivant d’un « gouvernement de la classe ouvrière » (Karl Marx). Que de transformations accomplies, que de projets prévus qui serviront d’exemples pour toutes les révolutions qui suivront !

Hier, pendant 72 jours, les prolétaires, hommes et femmes, guidés par l’élan révolutionnaire, résisteront au gouvernement bourgeois réfugié à Versailles ainsi qu’à l’armée prussienne assiégeant Paris. Les prolétaires ont pris le pouvoir ! Après le renversement du gouvernement bourgeois, Le peuple se lancera dans de grandes transformations, guidé par ses seuls intérêts de classe et internationalistes. Il dissoudra l’armée permanente et la police et armera tous les citoyens valides (nés en France ou ailleurs) dans la Garde Nationale. Il élira tous les fonctionnaires (juges, administrations, etc) qui seront payés au salaire ouvrier. Il donnera des droits nouveaux aux femmes ; rendra les ateliers et autres entreprises aux travailleurs ; réduira le temps de travail ; bloquera les loyers et les dettes, établira enseignement laïque et gratuit pour tous filles et garçons …

Les femmes, surtout les ouvrières, ont joué un rôle primordial dans la Commune de Paris. En tant que femmes révolutionnaires, elles ont combattu les bourgeois. Elles ont largement contribué à créer une société favorable à l’émancipation des femmes et à l’émancipation de la classe ouvrière. Elles ont combattu l’obscurantisme, pour la libération de l’exploitation et de l’oppression. Pleines de courage, elles ont défendu la Commune sur les barricades, souvent au prix de leur vie. 

Mais nous n’oublions pas l’échec de la Commune lié à l’inexpérience des exploités, peu organisés, peu éclairés par la science socialiste et surtout manquant de son avant-garde communiste, de son Parti révolutionnaire traçant le chemin qui mène au Communisme.

Aujourd’hui, notre société est plus que mûre pour le communisme. Nous avons acquis de multiples expériences depuis 150 ans. Ce qui nous manque à nouveau en France, c’est l’organisation forte qui pourrait guider les prolétaires dans le combat pour leur libération de l’exploitation et de l’oppression capitalistes. Menons campagne militante en liant l’expérience des Communard.e.s aux questions que l’actualité politique nous pose. La Commune vit ! Avec ses leçons, elle est l’avenir !

Que ces 150 ans de la Commune fassent refleurir les drapeaux rouges du 18 Mars, redonnent un nouvel élan à nos forces unies. C’est à portée de main. C’est à nous d’en prendre l’initiative. Renforcer la voix des communistes et l’internationalisme est de notre responsabilité à l’ère où la bourgeoisie internationale développe l’anticommunisme pour nous faire à nouveau régresser vers le fascisme et la guerre. Construisons nos organisations dans la perspective de nous unir pour tracer la voie qui mènera les exploités et les opprimés vers le communisme.

Nous combattons la bourgeoisie aujourd’hui…

…riches de l’héritage des communard.e.s de 1871 –  jusqu’à la victoire.

Rejoignez notre collectif et nos initiatives :

7 mars – Place de la République/ Paris pour la Journée internationale de lutte des femmes
20 mars – Manifestation et célébration à Paris de la prise de pouvoir de la Commune Place du Châtelet 14 h
18 avril – réunion/débat sur la lutte des femmes aujourd’hui et les femmes de la Commune 1er mai – participation à la manifestation de la journée internationale de lutte des travailleurs
29/30 mai – manifestation, réunion-débat et célébration au cimetière du Père Lachaise avec la participation de délégations internationales de l’ICOR

Paris, mars 2021

Membres et signataires actuels du collectif « Vive la Commune de 1871» : 

*Amis de l’ICOR (Coordination internationale des organisations révolutionnaires)

*Association Culturelle des Travailleurs Immigrés de Turquie (ACTIT)

*Comite Solidarité Pérou (CSP)

*Nouveau Parti Communiste Haïtien (NPCH)

*Union des Populations du Cameroun -Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie (UPC-Manidem),

*Union des travailleurs et de la fraternité des Peuples (Bir-Kar)

*Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste (UPML)

*Union des Femmes Socialistes (SKB)

*Unité Communiste (UC)

Pour plus d’informations : Facebook: Vive la Commune 1871      email : communedeparis150@gmail.com

Laisser un commentaire