Une « Union » de communistes

Une Union qui vise à l’unité des communistes dans le but de reconstruire un véritable Parti communiste. Parti nécessaire à notre classe pour qu’elle existe dans les combats politiques. Parti qui défend les intérêts du prolétariat dans tous les domaines de la vie, qui s’oppose au mode de vie petit-bourgeois de notre société (consommation, individualisme, concurrence…). Parti qui n’oublie pas son objectif : l’abolition de l’exploitation et des classes sociales.
Notre Union contribuera à la construction de ce Parti.

Pourquoi « prolétarienne »?

Pour nous, le front principal de lutte vise le prolétariat industriel parce qu’il est la principale classe exploitée, la seule classe révolutionnaire capable de s’unir sur le plan national et international et la force directrice pour renverser le système d’exploitation capitaliste-impérialiste et bâtir le socialisme. L’unité des communistes doit se faire sur la reconnaissance du rôle essentiel de cette classe. Ancrer la politique prolétarienne autant dans les combats quotidiens pour promouvoir l’offensive ouvrière que dans la perspective de la prise du pouvoir. C’est pourquoi nous contribuons principalement aux luttes de la classe ouvrière, mais aussi aux luttes des autres classes, exploitées par les monopoles.

Une organisation « marxiste-léniniste »

Marx et Lénine nous ont appris que pour satisfaire les besoins de l’humanité et sauver l’environnement naturel, il faut abattre la dictature de la bourgeoisie.
C’est nécessaire pour construire une société où le prolétariat domine pour arriver à une société sans classe. Sous le socialisme révolutionnaire devra régner la démocratie pour la grande majorité de la population, mais pour transformer la société, pour arracher tous les pouvoirs et privilèges des anciens exploiteurs, il faudra la dictature du prolétariat.Dès aujourd’hui, les conditions matérielles pour mettre fin à l’exploitation capitaliste sont mûres ; le haut niveau de productivité sous le régime socialiste permettrait la satisfaction de tous les besoins essentiels de l’humanité. Des expériences positives et négatives du mouvement ouvrier et communiste mondial, nous devons conclure qu’il faut combattre les idées bourgeoises et petites bourgeoises partout, y compris dans les organisations des travailleurs et des révolutionnaires par ce qu’elles paralysent l’action des exploités.

Nous appelons les travailleurs, tous les exploités et leurs organisations qui cherchent une alternative à cette société capitaliste en crise :

  • à travailler à l’unité nationale et internationale des communistes contre ceux qui renoncent au socialisme
  • à contribuer à l’unité nationale et internationale des prolétaires
  • à travailler à toute forme d’organisation politique, syndicale, associative de la classe ouvrière, des femmes, des jeunes, des écologistes, réfugiés ou sans papiers.

Prolétaires et opprimé(e)s de tous les pays, unissez-vous !