Résolution ICOR: Les vaccins appartiennent à l’humanité – pas aux groupes pharmaceutiques !

C’est une grande réussite que, grâce aux recherches de beaucoup de personnes, plusieurs vaccins soient déjà proches de l’approbation ou soient actuellement administrés un an seulement après les premières infections à Covid-19. C’est un succès, même si un contrôle strict et une évaluation scientifique de leur efficacité et de leur tolérabilité doivent se poursuivre. Le succès, l’étendue des vaccins, la qualité et la sécurité pourraient être bien plus importants si cette recherche sur les vaccins ne se trouvait pas aussi sous le signe de la rivalité des groupes pharmaceutiques dans l’intérêt de la concurrence impérialiste. La Russie, par exemple, utilise son vaccin Spoutnik V sur le marché latino-américain pour prendre l’avantage sur ses rivaux capitalistes des États-Unis, de l’Allemagne, de la France et du Japon. La société chinoise Sinovac a signé des contrats de tests et de fabrication de son vaccin avec de nombreux pays. La production de vaccins à ARNm a également permis d’obtenir un nouveau type de vaccin. En raison notamment de sa structure simple, plusieurs millions de doses de vaccin peuvent être produites en quelques semaines.

Le vaccin et le traitement médical nécessaire doivent être accessibles à tous les pays et à toutes les personnes, en particulier aux pauvres. Mais plus l’approbation des vaccins par les grandes sociétés pharmaceutiques Pfizer/Biontech, Moderna et AstraZeneca se rapproche, plus il devient clair que les impérialistes ont l’intention de s’en assurer la majeure partie. Par exemple, selon Oxfam, seuls quelques pays, qui ne représentent que 13 % de la population mondiale, se sont déjà assuré plus de la moitié de toutes les doses de vaccin. Pour le Pérou, l’un des pays où le taux de mortalité par habitant est le plus élevé dans la pandémie, les livraisons de vaccins ne sont annoncées que pour le mois d’août de l’année prochaine.

La Covax-Facility (Covid-19 Vaccines Global Access), créée en 2020 par l’Organisation mondiale de la santé, est censée assurer une distribution équitable du vaccin. Mais il y a peu d’engagements financiers pour les objectifs qu’elle s’est elle-même fixés. Et la distribution envisagée par Covax est tout sauf équitable : les pays qui peuvent payer leurs propres doses de vaccin doivent avoir la priorité sur ceux qui dépendent de l’argent de l’aide. Nous rejetons cette politique impérialiste inhumaine en matière de santé dans les termes les plus forts possibles !

Même dans les pays impérialistes, nous critiquons la politique de vaccination. Elle s’appuie unilatéralement sur de grands centres de vaccination au lieu de se concentrer sur les soins des médecins de famille à proximité du domicile. Et là aussi, la pandémie de Covid-19 est une maladie de la pauvreté.

Nous exigeons : L’ordre de vaccination doit être basé sur des critères strictement médicaux et infectieux – partout dans le monde, quelles que soient les possibilités financières des pays et des individus ! En particulier, il faut tenir compte aussi de la logistique nécessaire : Les pays qui ont des possibilités limitées pour la réfrigération nécessaire des vaccins doivent notamment recevoir les vaccins d’AstraZeneca et de Moderna et similaires, dont la réfrigération est moins compliquée. À l’heure actuelle, la vaccination devrait être volontaire ; il ne faut pas introduire la vaccination obligatoire par la porte de derrière au moyen de certains droits spéciaux pour les personnes qui ont été vaccinées.

Les vaccinations sont des acquis de l’évolution de l’humanité à laquelle tous les gens ont droit ! Au lieu de cela, dans le capitalisme/impérialisme, les vaccins qui peuvent décider de la vie et de la mort servent à réaliser des profits !

Mettre fin au droit de brevet sur les vaccins !

En avant vers le socialisme – pour une société dans laquelle les acquis de l’humanité profitent également à tous !

Signataires (en date du 17/12 2020, d’autres signataires sont possibles):

  1. PCPCI Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire
  2. UPC-Manidem Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie
  3. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  4. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  5. PCT Parti Comuniste du Togo
  6. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  7. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  8. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  9. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  10. NCP (Mashal) Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
  11. PPRF Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  12. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  13. CPA/ML Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))
  14. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  15. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))
  16. PR-ByH Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine)
  17. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  18. UCLyon Unité Communiste Lyon, France
  19. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  20. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  21. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  22. UMLP União Marxista-Leninista Portuguesa ()
  23. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  24. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  25. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  26. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  27. NPCH (ML) Nouveau Parti Communiste Haϊtien (Marxiste-Léniniste)
  28. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  29. BDP Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  30. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  31. PCR-U Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d’Uruguay)